Get Adobe Flash player

La rémunération

Comment sont calculés les revenus des vdi Frédéric M ?

Le revenu du VDI est directement et exclusivement lié au volume des ventes.
Les vdi sont rémunérés selon le plan de commissionnement et qualifications (cf. pdf Plan Rémunération Frédéric M) établi par Frédéric M. Le plan de rémunération Frédéric M se décline en 11 niveaux de qualification et permet d'être rémunéré sur ses ventes personnelles et sur le chiffre d'affaires hors taxes de son équipe.

Ce plan fixe les pourcentages de commissions selon le chiffre d'affaires réalisé par le vdi sur la totalité d'un mois (du 1er au 30 ou 31). Le chiffre d'affaires est constitué de ses ventes personnelles et des ventes réalisées par les distributeurs de son réseau, ce qui lui permet de percevoir 2 commissions complémentaires :

1ère commission : marge commerciale de 30 ou 40 % à la revente
  • Le vdi obtient 30% de marge commerciale lors de ses ventes personnelles si le montant de sa commande est inférieur à 250 € HT.
    La rémunération de cette commission se fait directement au moment de la vente. Par ex. le vdi vend des produits sur le mois pour 130 € prix clients, il commande ces produits chez Frédéric M au tarif distributeur à 100.00 €.Il gagne donc 30 € (30% de 100 €).
  • Le vdi perçoit 40% de marge commerciale sur ses ventes personnelles si le montant de sa commande est supérieur ou égal à 250 € HT.
    La rémunération de cette commission se fait directement au moment de la vente. Par ex. le vdi vend des produits sur le mois pour 560 € prix clients, il commande ces produits chez Frédéric M au tarif distributeur à 400.00 €.Il gagne donc 160 € (40% de 400 €).
    Le montant hors taxes des commandes du vdi (333.33 € HT de 400 € TTC) servira de base au calcul de la 2ème commission reversée par Frédéric M.

  • 2ème commission sur ses résultats mensuels : de 5 à 25 %
    • En plus de sa marge commerciale de 30 ou 40% sur ses ventes, le vdi perçoit une commission de 5 à 25% sur ses résultats mensuels, soit sur le volume de son chiffre d'affaires mensuel, constitué de ses ventes personnelles et des ventes réalisées par le réseau qu'il anime.
    • La rémunération de cette commission se fait au vdi par un virement ou chèque de l'entreprise le 10 du mois pour le mois précédent. (par ex. le vdi perçoit sa commission supplémentaire vers le 10 octobre sur son chiffre d'affaires de septembre). Cette commission se calcule avec les pourcentages suivants qui s'appliquent sur le volume de commandes hors taxes réalisé par le vdi chez Frédéric M. Le volume de commandes indiqué cumule le chiffre d'affaires personnel + le chiffre d'affaires de son réseau. Le plan de commissionnement détermine également les qualifications du vdi.
      1. 3% à partir de 300 € de commandes HT- qualification Class 1
      2. 6% à partir de 600 € de commandes HT- qualification Class 2
      3. 10% à partir de 1250 € de commandes HT - qualification Class 3
      4. 15% à partir de 2500 € de commandes HT - qualification Class 4
      5. 20% à partir de 4500 € de commandes HT - Qualification Class 5
      6. 25% à partir de 7000 € de commandes HT - Qualification Class 6
    • Le plan de commissionnement Frédéric M applique ce barème à chaque VDI et répartit les commissions selon les niveaux de qualifications de chacun. Le Plan (cf. pdf Plan Rémunération Frédéric M) détaille précisément cette répartition et fait l'objet d'une formation spécifique lors des réunions mensuelles des vdi.
    • Le vdi évolue dans ce Plan de Rémunération et Qualification au fur et à mesure de son travail, de sa maîtrise des méthodes de ventes, de développement d'équipe.
      Pour atteindre les niveaux de Class 5 (Manager) et Class 6 (Manager Expert), le vdi soit développer des qualités de Manager et d'Animateur commercial, aimer former, coacher une équipe, aider les autres à réussir.
    • Pour recevoir le Plan détaillé de Rémunération Frédéric M ou pour assister à une réunion d'informations sur le Plan de Carrière et de Rémunération Frédéric M, veuillez remplir le formulaire ici.

    Quelles sont les charges prélevées sur les revenus des vdi ?

    Les VDI relèvent, comme pour les salariés, du régime général de la Sécurité Sociale.

    Le VDI est redevable des cotisations et contributions sociales. Il cotise à l'URSSAF pour ce qui concerne la protection sociale et la retraite de base mais ne cotise ni à l'assurance chômage, ni à la retraite complémentaire. Cependant, comme il est assimilé à un salarié pour le droit de la sécurité sociale, c'est la Société Frédéric M qui se charge de retenir les sommes dues et de les reverser à l'URSSAF.

    C'est Frédéric M qui va calculer le montant des cotisations sociales (assurance maladie, assurance vieillesse, accident du travail, ...) sur la base du revenu brut du VDI (marge et/ou commissions), puis les payer à l'URSSAF.

    A titre d'exemple, si le VDI perçoit une rémunération égale à 2 500 € par trimestre, le montant de sa rémunération brute trimestrielle après abattement est égale à 2 250 €. La base forfaitaire de calcul correspondante est de 1 099 €.
    Pour calculer le montant des cotisations sociales, on multiplie cette base de calcul par le taux de droit commun de cotisations. Concrètement, dans notre exemple, on calcule: 1 099 (base) x 15,5% (taux de Droit Commun) = 170,35 euros de cotisations et contributions sociales par trimestre.

    Le vdi cotise sur 1 tiers de part et Frédéric M sur les 2 tiers restants.

    L'ouverture des droits se fait en fonction du montant des cotisations payées et permet au vdi de prétendre aux prestations en nature et en espèces de l'assurance maladie, maternité, invalidité et décès.

    Pour ouvrir des droits aux prestations en nature (remboursement des soins, etc.) le VDI doit soit :
    • Au cours d'un mois civil, avoir cotisé sur une rémunération au moins égale à 60 fois le taux horaire du SMIC, soit 529,20 € au 1er juillet 2009.
    • Au cours de trois mois civils, avoir cotisé sur une rémunération au moins égale à 120 fois le taux horaire du SMIC, soit 1.058,40 € au 1er juillet 2009.
      Si l'une de ces deux conditions est remplie, le VDI pourra bénéficier de ces prestations pendant les 12 mois suivants le trimestre concerné.
    Pour ouvrir des droits aux prestations en espèce (arrêt maladie) le VDI doit justifier soit :
    • Avoir cotisé pendant les 6 mois civils précédant l'arrêt de travail, sur une rémunération au moins égale à 1015 fois le taux horaire du SMIC, soit 8.952,30 € au 1er juillet 2009
    • Avoir travaillé pendant au moins 200 heures au cours des 90 jours précédant l'arrêt de travail.
      Si le VDI remplit ses critères, il aura droit à une indemnité journalière de la Sécurité Sociale pendant les 6 premiers mois de son arrêt de travail. L'indemnité sera égale à la moitié de sa rémunération journalière moyenne brute lors des 3 derniers mois civils précédents l'arrêt de travail.
    Pas de cotisation à l'assurance chômage, le vdi ne peut donc percevoir d'allocations du Pôle Emploi en cas de cessation d'activité, sauf s'il en percevait avant de commencer son activité d'indépendant (voir conditions sur le site Pôle Emploi).

    Acquisition de droits pour la retraite (assurance vieillesse). Pour valider un trimestre de cotisation au titre du régime général d'assurance vieillesse, le revenu du trimestre de référence doit être égal à au moins 1687,98 € (562,66/mois).

    Fiscalité : impôts et taxes

    Déclaration de revenus :

    Pour déclarer ses revenus, le VDI doit se procurer un formulaire de déclaration 2042 C auprès de son centre des impôts. Le montant brut des commissions VDI est à déclarer dans la rubrique consacrée aux Bénéfices Non Commerciaux (BNC).
    La société se charge d'établir chaque trimestre un bulletin de précompte sur lequel est mentionné le montant des commissions perçues.

    Pour en savoir plus ...

    Le statut vdi Le statut vdi

    Plus d'infos sur le statut vdi Plus d'infos sur le statut vdi

    La Fédération de la Vente Directe La Fédération Française de la Vente Directe

    VDI et pôle emploi Emploi vdi et Pôle Emploi